la-mesange-et-l-ogresse-couv

Harold Cobert

La mésange et l’ogresse

« Ce que je vais vous raconter ne s’invente pas. »
22 juin 2004. Après un an d’interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari, « l’Ogre des Ardennes ». Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa « mésange » reste un mystère : victime ou complice ? Instrument ou inspiratrice ? Mésange ou ogresse ?
Quoi de plus incompréhensible que le Mal quand il revêt des apparences humaines ?
En sondant les abysses psychiques de Monique Fourniret, en faisant résonner sa voix, jusqu’au tréfonds de la folie, dans un face à face tendu avec les enquêteurs qui la traquent, ce roman plonge au coeur du mal pour arriver, par la fiction et la littérature, au plus près de la glaçante vérité.

Parution le : 18 août 2016
20 €

On en parle

 		
Featured Articles
« Parfois il faut du courage pour s’abandonner à un livre, parce qu’en lui, il y a tout ce qu’on ne veut pas voir, tout ce refoulé qui rend notre réalité parfois si inquiétante. Et plonger dans l’intimité du couple Fourniret, c’est affronter tout ce qui nous effraie, tout ce qui nous révulse. Mais c’est également vertigineux de maitrise et d’audace dans le projet littéraire. Car Harold Cobert vous tient en haleine de bout en bout, au plus près de son motif. »
« C'est la marque d'un bon écrivain que de creuser là où l'on a pas envie d'aller, de nous projeter dans les méandres hallucinants des pensées d'êtres que l'on voudrait bien n'avoir jamais à croiser. Pour cela et pour le côté totalement haletant du récit, " La mésange et l'ogresse" est vraiment réussi et dans un tel contexte, cela force le respect. »
« À partir d’une affaire connue de tous, Harold Cobert construit un roman-enquête minutieusement documenté. Malgré l’horreur des faits et la perversité des assassins, on lit. On lit pour comprendre. On lit parce que la fiction prouve ici son efficacité quand il s’agit de conjecturer des possibles à partir de faits. »
« Harold Cobert revient en force avec un texte aussi brillant que palpitant. Il nous livre une enquête romanesque extrêmement documentée, forte et minutieuse. »
Nathalie Couderc de la Maison de la Presse

AUTEUR

Harold Cobert est l’auteur de plusieurs romans, dont Un hiver avec Baudelaire, L’Entrevue de Saint-Cloud et, en 2014, Jim paru chez Plon.

extrait