La mésange et l’ogresse > sans connivence

« C’est la marque d’un bon écrivain que de creuser là où l’on a pas envie d’aller, de nous projeter dans les méandres hallucinants des pensées d’êtres que l’on voudrait bien n’avoir jamais à croiser. Pour cela et pour le côté totalement haletant du récit,  » La mésange et l’ogresse » est vraiment réussi et dans un tel contexte, cela force le respect. »

classés dans: