Les Mains lâchées

« Au stade d’une fragile coquille, à chaque choc elle s’effrite… »
On ne ressort jamais indemne d’un choc violent et émotionnel. Anaïs LLobet, dans une écriture sous tension et distancée, nous fait réfléchir au bouleversement intérieur et à la maîtrise extérieure.
Un premier roman original, sensible et si juste sur la cruauté du système et des éléments.
Nathalie Couderc, libraire à Caussade (Maison de la presse)

classés dans: