Retiens ma nuit > LE PARISIEN

Via ces sexygénaires, c’est un beau livre qui dit bien la mélancolie passée à la feuille d’or, les marchepieds fragiles quand l’un demande à l’autre :
«Tu m’aimes vraiment ?»

classés dans: